Vous l’avez sans doute vu fleurir sur votre fil d’infos Facebook ces jours-ci. Bien intentionnés, des utilisateurs de Facebook font tourner un message « conseillé par un avocat » sur « la violation de la vie privée ». La publication de celui-ci est censée vous protéger de « l’utilisation de vos photos, ainsi que les informations contenues dans vos mises à jour de statut de profil ». Comme souvent pour ce genre de message, copier ce statut ne sert strictement à rien.

On ne le répétera jamais assez : méfiez-vous des messages qui tournent sur Facebook ! En particulier ceux qui terminent en vous invitant à le partager, ou pire, à le copier-coller.

En ce moment, le pseudo-conseil d’un avocat circule de profil en profil. Il prétend que si on ne publie pas ce message une fois sur son mur, on donne la permission en Facebook d’utiliser ses photos et informations de profil.

Que ce soit clair, poster le message ci-dessous ne sert à rien, si ce n’est encombrer votre mur Facebook et ennuyer vos amis :

Conseillé par un avocat.La violation de la vie privée peut être punie par la loi (UCC 1-308-1 1 308-103 et le statut de Rome).Note : Facebook est désormais une entité publique. Tous les membres doivent publier une note comme celle-ci.Si vous n’avez pas publié une déclaration au moins une fois, il sera techniquement compris que vous autorisez l’utilisation de vos photos, ainsi que les informations contenues dans vos mises à jour de statut de profil.Je déclare que je n’ai pas donné ma permission à Facebook d’utiliser mes photos ni toute informations contenues dans mon profil, mes mises à jour et mes statuts ! Faites un COPIER COLLER ! (Maintenant votre doigt sur le texte, cliquer sur copier, faites une publication et coller.) Ne partagez pas !!!


Un remix de 2009

Ce message, qui ressurgit ces jours-ci, s’inspire d’un hoax (fausse info) de 2009, qui a été réaménagé. En prêtant un peu attention, on voit clairement qu’il raconte un peu n’importe quoi :

– Le Statut de Rome régit les crimes internationaux (génocides, crimes de guerre, crimes contre l’humanité, crime d’agression…). Ce texte définit le fonctionnement de la Cour pénale internationale. Rien à voir donc avec la protection numérique de la vie privée.

– « UCC 1-308-1 1 308-103 » fait référence au code commercial américain.

– « Facebook est désormais une entité publique ». Facebook a toujours été une société commerciale, ça ne change pas.

– Dès qu’on vous demande de repartager un message, c’est généralement que ça ne sert à rien !

Sachez enfin que dès l’inscription à Facebook, vous renoncez à au moins une partie de la confidentialité des données que vous allez transmettre. Tout ceci est expliqué directement sur la plateforme à la rubrique « Politique d’utilisation des données ».

Vous y trouverez également des conseils pour paramétrer au mieux vos réglages de confidentialité.

Enfin, si vous souhaitez conserver le caractère privé d’une photo ou d’une information, le mieux est d’éviter de la diffuser sur les réseaux sociaux !

Source : Ouest-France high-tech 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.