Parfois, votre téléphone ne sonne qu’une fois sans que vous ayez le temps de décrocher. Un appel en absence « classique » provenant d’un numéro qui l’est tout autant. Peut-être l’agence d’intérim qui vous propose enfin une mission. Plein d’espoir, vous rappelez :

« Bonjour, je suis votre conseillère, il est important de rappeler au plus vite le 08 99 XX XX XX. Je répète : 08 99 XX XX XX. Merci. »

A la fin, une petite précision vous aiguille sur l’objet du mystérieux appel :

« Nous vous rappelons que votre service VotreConseiller.info est un service gratuit hors coût de 1,35 euro l’appel et de 0,34 euro la minute. »

Vous hésitez à joindre ce 08. Cette histoire de conseillère vous semble louche. Prudent, vous vous abstenez. Sage décision.

Bis repetita

Le lendemain, votre téléphone sonne à nouveau. L’espoir renaît et vous êtes assez rapide pour décrocher. A l’autre bout du fil :

« Allo, allo ? Je ne t’entends pas ! Je suis au centre commercial. Rappelle-moi pour notre rendez-vous de ce soir. »

Sans vous laisser le temps d’en placer une, la jeune femme au bout du fil a déjà raccroché. Le ton a l’air sincère, mais cette voix ne vous rappelle rien. Le numéro vous est inconnu lui aussi mais semble « honnête » : un 01 suivi de huit autres chiffres. Ce coup de fil vous taraude et vous rappelez.

Comme la veille, vous tombez sur un répondeur vous enjoignant de rappeler un 08 99. Ce truc sent l’arnaque à plein nez, vous décidez de ne pas poursuivre l’aventure (et votre porte-monnaie vous en remercie).

Vous êtes victime de « ping call » (« appel à rebond »), « call back » ou plus simplement spam vocal. Cette technique frauduleuse n’a qu’un but : vous faire rappeler un numéro surtaxé.

Destruction créatrice

Le problème avec ce type d’arnaques, c’est qu’elles semblent toujours avoir un temps d’avance. Vous vous étiez à peine habitués aux SMS vous félicitant d’être l’heureux gagnant d’un chèque de 3 000 euros en échange d’un simple appel à un 08 99 ? Les arnaqueurs sont passés au « ping call », bien plus efficace.

Vous démasquez sans souci leur numéro surtaxé ? Ils vous appellent désormais depuis une ligne fixe et tentent de vous faire appeler le sacro-saint 08 99.

Tel Hercule face à l’hydre de Lerne, vous avez beau vous débarrasser de l’un de ces numéro hors de prix, il y en a toujours un autre pour prendre le relais. Deux numéros différents en deux jours la semaine dernière, pour ma part.

Sur Internet, les témoignages sont nombreux. Autant de récits qui font prendre conscience de la pluralité des techniques d’attaque.

Sur le site Annuaire Inversé, Mimi91 met en garde contre un numéro en 01 :

« Ce numéro m’a appelé et laissé qu’une seule sonnerie. Ce “même” numéro a déjà été déclaré comme frauduleux… Apart qu’il se finissait par 02. Donc attention à ne surtout pas rappeler. »

Les arnaques sont aussi dénoncées sur les forums des opérateurs. Dans le fond, toujours le même objectif : prévenir pour éviter de se faire prendre au piège.

Fin juin, Alainalbi avertissait sur le forum SFR d’une arnaque liée à Conforama :

« Attention, une arnaque au numéro surtaxé 08 99. On vous appelle comme quoi vous avez gagné un bon d’achat de 1 000 euros chez Conforama. Pour cela, vous devez rappeler le numéro 08 99 XX XX XX soit disant à 0,34 euro la minute. Vous devez choisir vos gains parmi une liste proposée avec une attente de validation à chaque lot choisi… J’y ai passé vingt minutes avant de trouver sur le Net la description de l’arnaque… Je ne sais pas combien je vais avoir de facture, je le verrai demain. Ne vous faites pas avoir aussi ! »

Scénario un peu différent rapporté par Lefourmil53 sur le forum d’Orange :

« J’apporte ma pierre à l’édifice : ce matin, trois sonneries sur mon portable, puis ça coupe. Je regarde : c’est le 06 28 XX XX XX. Comme j’attendais des appels, je recompose ce numéro. Je tombe sur une boîte vocale qui me dit “Oui, bonjour, c’est Olivier France (sous réserve pour le nom, mauvaise qualité du son), c’est pour une livraison, je n’ai pas accès à votre local. Veuillez appeler le standard au 08 99 XX XX XX pour récupérer votre carton, je répète : 08 99 XX XX XX.” Je n’ai rien commandé récemment… Un petit tour sur le Net m’apprend que les 08 99 sont surtaxés. »

Google est ton ami

Face à ce fléau, premier réflexe : vérifier sur Internet si le numéro n’a pas déjà été signalé. Un site répertorie d’ailleurs une liste de « faux » numéros.

Deuxième étape : signaler le numéro au 33700. Ce service géré par l’Association française du multimédia mobile (AFMM) a été créé pour lutter contre les spams mobiles. Il suffit d’envoyer un SMS au 33700 avec le texte « spamvocal » suivi du numéro en cause. Il est gratuit pour les clients Orange, Bouygues Telecom et SFR et au tarif habituel pour les autres opérateurs.

En 2014, l’AFMM avait enregistré 276 000 signalements pour le simple spam vocal.

Le service transmet ensuite les données collectées aux opérateurs chargés de prendre les sanctions adéquates. Ce que risquent ces éditeurs ? Rappel à la loi, mise en demeure, pénalités financières, coupures ou suspensions de numéros et résiliations de contrats.

Source : Rue89

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.