Bien qu’une norme AFNOR existe depuis 2013, les avis de consommateurs sur Internet restent l’objet d’une fraude importante. 
 
Selon les enquêteurs de la DGCCRF (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), le taux d’anomalies avoisine les 45 %, tous secteurs confondus, pour l’année 2013.
 

Les infractions en matière d’avis de consommateurs sur internet ont été constatées dans tous les secteurs d’activités (automobile, électroménager, mobilier, habillement, services).

 

La DGCCRF signale aussi qu’elle a lancé deux demandes de coopération européenne pour que des interventions soient menées par les services compétents dans les pays de l’UE concernés.

 

Dans le détail, l’administration de Bercy a recensé cinq grandes catégories d’infractions qu’elle a constatées, mentionnant au passage, sans les nommer, des exemples de sites pris la main dans le sac.

Source: www.01net.com

See on Marketing Web 2.0

Laisser un commentaire