S’ils volent le travail des humains, c’est tout de même le minimum…

A force d’être focalisé sur les risques que les robots représentent pour l’espèce humaine, on en oublie presque les obstacles juridiques et financiers qu’ils engendrent. 

C’est ainsi que le Parlement européen, dans un premier rapport, réfléchit sérieusement à faire payer des impôts à ces boîtes de métal. Le message des européens est clair : si nous n’anticipons pas l’arrivée des humanoïdes, ce sera la catastrophe.

Parmi les recommandations, on retrouve donc un enregistrement des robots auprès des autorités ou encore la “régulation des contacts” entre eux et les hommes. 

Surtout, il faut prendre en compte les pénalités qu’ils représentent pour les humains, notamment la perte de leur emploi. D’où les taxes, payées évidemment par leurs propriétaires pour compenser le chômage. 

L’humanité se trouve à l’aube d’une ère où les robots, les algorithmes intelligents, les androïdes et les autres formes d’intelligence artificielle, de plus en plus sophistiqués, semblent être sur le point de déclencher une nouvelle révolution industrielle“, explique la rapporteure du texte, l’eurodéputée luxembourgeoise Mady Delvaux.

En espérant que celle-ci soit belle.

Sources : Atlantico via CNN 

Laisser un commentaire