Le consommateur étant de plus en plus versatile, les marketeurs doivent trouver de nouvelle manière de les séduire, les attirer et de les fidéliser. D’où l’émergence de nouvelles stratégies de développement comme le «Growth Hacking».

Ce qu’il faut retenir

Le Growth Hacking est une technique pour acquérir et retenir des prospects rapidement en utilisant des leviers originaux et hors des sentiers battus. Il fait intervenir tous les métiers du web pour maximiser la croissance. Pour faire simple, le growth hacker est un profil combinant parfaitement marketing, développement technique et analyse de data. Il n’a qu’un seul but: la croissance. Sa stratégie s’articule en 5 étapes :

  • Acquisition : Référencement (SEO, SEM, relation de presse, emailing…)

  • Activation : obtenir une action de la part du prospect

  • Retention : arriver à faire revenir le prospectReferal : utiliser le prospect comme medium

  • Revenue : Paiement de l’utilisateur

En définitive, le growth hacking n’est pas une nouvelle technique mais plutôt une nouvelle façon de penser centrée sur la croissance exponentielle du trafic.

Le cas Hotmail

L’exemple le plus célèbre à ce jour est le cas de l’entreprise «Hotmail» qui avait ajouté à la suite de chaque email «P.S. I love you. Get your free email at Hotmail». Cette action a permis à Hotmail d’atteindre un million d’utilisateurs au bout de 6 mois. En 18 mois, la start-up a atteint 12 millions d’utilisateurs (sur les 70 millions d’internautes à l’époque) et est ensuite vendue à Microsoft pour 400 millions de dollars.

Télécharger (PDF, 6.1Mo)

Source : frenchweb

Laisser un commentaire