Le réseau social devrait détailler cet été son projet de monnaie virtuelle, baptisé en interne GlobalCoin, qu’il a déjà présenté à la Banque d’Angleterre, selon la BBC. Le lancement serait prévu au premier trimestre 2020 dans douze pays.

Les contours d’une future monnaie virtuelle signée Facebook, dont la rumeur bruisse depuis plusieurs mois, se précisent. Selon la BBC, le réseau social serait en Btrain de finaliser son projet de système de paiement en ligne qu’il souhaiterait lancer l’année prochaine, au premier trimestre 2020 plus précisément, dans douze pays. La future crypto-monnaie serait appelée en interne GlobalCoin (pièce de monnaie mondiale) et le groupe californien voudrait commencer à la tester d’ici à la fin de l’année.

Facebook devrait dévoiler cet été les grandes lignes du projet. Mark Zuckerberg l’aurait déjà présenté à Mark Carney, le gouverneur de la Banque d’Angleterre, qu’il a rencontré le mois dernier, pour évoquer les risques et opportunités des cryptomonnaies. Facebook a déjà consulté des officiels du Trésor américain sur les questions réglementaires et opérationnelles que soulève le lancement de ce crypto-actif qui serait vraisemblablement indexé sur le dollar.

Le géant du Web aurait aussi tenu des pourparlers avec des sociétés de transfert d’argent dont Western Union.

Enjeu de la conservation et de la conversion

De son côté, le Financial Times indique que Facebook a également discuté avec des firmes de courtage pour assurer la liquidité et des plateformes d’échange de cryptomonnaies, pour veiller à la bonne conservation et à la conversion en monnaie conventionnelle. Parmi ces plateformes approchées, le géant américain Coinbase ainsi que Gemini, celle des célèbres jumeaux Winklevoss, qui avaient attaqué Mark Zuckerberg auquel il disputait la paternité du concept du réseau social. Gemini a notamment développé un “stablecoin“, une monnaie virtuelle indexée sur le dollar.

Le géant technologique américain a monté il y a un an une équipe se consacrant à la technologie Blockchain, née avec le Bitcoin, sur laquelle s’appuiera la future monnaie numérique, surnommée Facebook Coin et désignée sous le nom de code “projet Libras” selon le Wall Street Journal. Facebook a d’ailleurs déposé les statuts d’une nouvelle filiale, en Suisse, appelée Libre Networks, dont l’objet sera de fournir des services financiers et technologiques, notamment en lien avec la Blockchain et les paiements.

Source : La Tribune

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici