La communication entre êtres humains s’effectue avec la parole depuis plusieurs millénaires. Selon un expert en technologie, il est probable que l’homme abandonne vite la langue parlée pour passer à la communication au moyen d’une conscience collective générée par une intelligence artificielle. Autrement dit, nous n’aurons qu’à penser pour pouvoir communiquer d’ici 2050.

Cette nouvelle forme d’intelligence a été baptisée HIBA pour Avatar Biométrique d’Intelligence Hybride ou Hybrid Intelligence Biometric Avatar. Elle comprendra les sentiments et prendra le contrôle de ses « persona », c’est-à-dire de ses utilisateurs pour effectuer des échanges d’informations et de sentiments.

Cette IA s’intégrera dans le cerveau de l’homme et permettra de communiquer d’un cerveau à un autre sans le moindre geste dans une trentaine d’années.

HIBA : une intelligence artificielle évoluée

HIBA a été présentée par Marko Karjnovic, l’organisateur d’une exposition présentée au « The Museum of The Future », à Dubaï, à l’occasion du World Government Summit. Karjnovic a assuré que HIBA pourra parler et obtenir des informations venant des utilisateurs pour les placer dans un espace de connaissance différent.

Tout le monde, sans exception, pourra se connecter à cette intelligence collective qui est capable de capter et de partager les sentiments. D’après les dires de Karjnovic : « Elle fusionnera avec chacun d’entre nous, à n’importe quel moment et à n’importe quel endroit. »

Une technologie intelligente

D’après Karjnovic, HIBA participera à l’évolution du monde. Elle sera capable de relier les esprits les plus intelligents de l’humanité et de combiner les informations reçues de ces esprits avec tout ce qu’elle est capable de comprendre elle-même. Ainsi, elle pourra accumuler des informations d’une grande importance.

HIBA apportera aussi de nombreux avantages pour la société. Elle permettra de diagnostiquer les maladies beaucoup plus rapidement. Les personnes ayant un problème de langage pourront s’exprimer comme tout le monde et les problèmes de criminalité seront vite résolus en observant directement le cerveau des criminels et des victimes.

Présentée comme telle, HIBA représente un grand pas pour l’homme. Par contre, est-ce que l’homme s’en servira toujours pour accomplir de bonnes choses ? Quoi qu’il en soit, 2050 est encore loin et d’ici là, une autre forme de technologie peut surpasser l’intelligence artificielle.

Sources : THE Sun via FZN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire...
Saisissez votre nom