Nouvel épisode et nouveau rebondissement autour de l’arrêt de la Cour de justice européenne du 13 mai dernier, enjoignant à Google de déréférencer sur leur demande les liens qui mettent en œuvre des données à caractère personnel de ressortissants de l’Union européenne.

 

Pas de droit à l’oubli, mais un masquage encore plus en trompe-l’œil

Source: www.les-infostrateges.com

Laisser un commentaire