ARTE lance Do Not Track, une série pour « en savoir autant sur Internet qu’Internet en sait sur vous ». Deux épisodes sont en ligne depuis mardi. Si vous vous demandez quelles données personnelles sont collectées (et par qui), ou si vous estimez que la surveillance généralisée ne vous concerne pas, « parce que vous n’avez rien à cacher », vous devriez jeter un œil.

S01E01 : Routines matinales

Le premier épisode nous plonge dans nos routines matinales. Vous consultez sans doute Twitter dès le réveil et de nombreux sites pour vous tenir informé. Mais avez-vous une idée des données récupérées par ces sites ? Et quid des données personnelles récupérées par des sites tiers, par l’intermédiaire des sites visités ? Le premier épisode nous montre comment nos données personnelles sont agrégées pour mieux capter notre attention par la suite… et vendre les espaces publicitaires plus cher.

L’aspect technique du tracking de données est très bien explicité, même pour les novices. Mais le documentaire va plus loin, en expliquant pourquoi le tracking pose problème, même pour « ceux qui n’ont rien à cacher ». Et la série prouve également qu’il est très, très difficile d’y échapper.

Les 2 premiers épisodes de la série Do Not Track sont disponibles (Routines matinales et Breaking Ad). Les 5 autres épisodes sortiront tous les 15 jours à partir du 28 avril. Do Not Track est une série produite par Upian, l’Office National du Film du Canada, Arte et Bayerischer Rundfunk. Les auteurs sont Brett Gaylor, Vincent Glad, Zineb Dryef, Richard Gutjahr, Sandra Rodriguez et Virginie Raisson. Une très bonne initiative !

Source : blogdumoderateur

Laisser un commentaire