De plus en plus de Français font leurs achats sur internet. Alors pour éviter de se faire arnaquer, il existe certaines astuces simples à utiliser.

Se faire avoir sur internet est la hantise du cyberacheteur. Alors pour éviter toute déconvenue, mieux vaut s’en tenir à quelques méthodes toujours efficaces. Et faciles à mettre en oeuvre.

Privilégier les enseignes connues et reconnues

L’une des bonnes solutions pour ne pas se faire avoir est d’abord de connaître un minimum le site sur lequel on compte faire son achat. Il peut s’agir d’un commerce dans lequel on a déjà effectué une commande et où tout s’est bien déroulé, ou bien que des amis ont l’habitude de fréquenter et qu’ils recommandent.

En cas de doute, il peut être utile de taper le nom du site, avec “arnaque” dans un moteur de recherche. D’autres internautes peuvent déjà avoir été victimes de ce site, et l’ont peut être partagé sur la toile.

Une autre possibilité est de vérifier que le site est membre de la Fevad, ce qui est une garantie supplémentaire concernant la sécurité de la plateforme. Pour cela, il suffit de se rendre sur son annuaire en ligne.

Vérifier les conditions générales de ventes

Avant de commander n’importe quel article, il est toujours préférable de vérifier les conditions générales de vente, souvent accessibles tout en bas du site.

Dans celle-ci, plusieurs éléments peuvent intéresser le consommateur comme les délais et tarifs de livraison, les moyens de paiement acceptés, les délais et conditions de rétractation (14 jours), les garanties ou même l’existence de droits de douanes.

Opter pour un paiement sécurisé

On ne fait souvent pas attention, mais l’url du site peut nous en apprendre bien plus que nous le pensons. Au début de celui-ci figure souvent “http” ou “https”. S’il n’y pas le “s” à la fin au moment de payer, mieux vaut passer son chemin. Cette lettre signifie tout simplement que le site est sécurisé. Dans ce cas, il y a de quoi être beaucoup plus serein pour y saisir ses coordonnées bancaires.

Si le site le propose, il est plus sûr de privilégier les moyens de paiement alternatifs comme Paypal par exemple. Ce qui évite de devoir taper ses coordonnées bancaires. Un autre moyen pour éviter de les renseigner est d’utiliser une e-carte bleue, proposée par certaines banques. L’internaute aura alors simplement à utiliser un e-numéro à usage unique pour effectuer son achat.

Un autre gage de sécurité est d’utiliser la 3D secure. Dans ce cas, le commerçant va renvoyer l’internaute vers le site de sa banque pour qu’il remplisse des informations supplémentaires comme par exemple un code reçu par sms.

Le site spécialisé FIA-net.com peut également être un bon indicateur concernant la fiabilité des sites qui y sont évalués, puisqu’il totalise déjà près de 20 millions d’avis.

Source : LCI 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.